AFPST

Pour s’informer efficacement

Santé psychologique

« La santé psychologique au travail est fortement influencée par la qualité de ce qui est communiqué et par le type de relations entretenues avec l’interlocuteur. »

  • L’empathie et la sympathie

« L’empathie et la sympathie sont souvent confondues : dans les deux cas, il existe une relation de proximité entre deux personnes. »

Vous pourrez lire l’article sur l’ASSTAS, site canadien québécois. L’information est utile dans les activités de vie professionnelles et personnelles.

Vous y trouverez des piliers pour vous aider.

Par exemple :

– Bien connaitre ses responsabilités et son rôle dans le cadre de ses fonctions

– Faire connaître au salarié les limites de la relation avec lui

– Comprendre l’émotion de l’autre sans s’identifier à lui

– Ne pas être influencé par l’émotion que l’autre vit

– Faire appel à des organismes qui offrent des services complémentaires.

C’est un site canadien, le vocabulaire n’est pas identique au français.

Vous pourrez réfléchir à ce que vous ressentez et en parler avec les personnes non concernées, ou des professionnelles de la santé.

 

Comment être acteur de son bien-être au travail ?

Article rédigé sur LinkedIn par Isabelle Desprez, Coach de dirigeant

Voici une piste de réflexion pertinente qu’elle cite :

« Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être. Mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre » Marc Aurèle

 

TMS/RPS, quelles relations ?

Des approches différentes…

TMS et RPS ont des caractéristiques opposées dans la littérature classique :

 Caractéristique TMS  RPS 
 Impact  Santé physique  Santé mentale
 Facteurs  Biomécaniques  Psychosociaux
 Evaluation  Objective, quantitative  Subjective, qualitative
Secteur Industrie, BTP Services
Sémantique « Troubles » musculo-squelettiques « Risques » psychosociaux

Depuis quelques années, la tendance est de ne pas séparer nettement TMS et RPS, les deux phénomènes entretiennent des relations.

… Mais des points communs

TMS et RPS partagent le fait :

–    d’être multifactoriels
–    de rassembler un ensemble de troubles et de risques (fourre-tout ?)
–    d’être complexes
–    d’exiger une approche globale et pluridisciplinaire
–    d’être fortement médiatisés

Conclusion:

Après une période du « tout biomécanique » puis une période du « tout psychosocial », les experts des TMS s’accordent aujourd’hui à reconnaitre qu’une part significative de ces troubles physiques sont dus à des causes psychologiques, sociales et organisationnelles.

Quoiqu’il en soit, l’observation et la verbalisation des gestes et des postures des opérateurs est l’occasion de nourrir la discussion sur les déterminants biomécaniques mais aussi sur les facteurs psychosociaux et organisationnels.

Sources : Article rédigé par Thomas Blondel, Ergonome et IPRP

 

Les Risques Psychosociaux, en parler pour en sortir 

Vous voulez agir sur les risques psychosociaux (stress, harcèlement, agression, burnout…), retrouvez les nouvelles publications de l’INRS pour être sensibilisé et agir.

 L’INRS propose à destination des salariés et des managers (chefs d’entreprise, encadrements, ressources humaines…) et vise trois objectifs :
  • Inciter les salariés à parler des risques psychosociaux et les orienter vers les acteurs de prévention terrain.
  • Donner aux managers les clés de compréhension pour agir en prévention des risques psychosociaux.
  • Interpeller les salariés et les managers sur les RPS au travers de 7 idées reçues sur les RPS (Un peu de stress, c’est motivant ; Les risques psychosociaux, ce n’est pas si grave ; Le stress, ça fait partie du métier ; Le stress, c’est dans la tête ; Les risques psychosociaux, ça ne concerne pas l’entreprise ; Les risques psychosociaux, ne pas en parler évite les problèmes ; Le stress au travail, c’est toujours la faute du chef).

L’INRS a pris le parti de faire en sorte que les risques psychosociaux ne soient plus tabous dans les entreprises.

Sources : INRS

 

Le vrai/faux du burn-out

Tout ce qu’il faut savoir pour mieux comprendre le syndrome d’épuisement professionel

« Pour beaucoup, le « burn-out » se résume à une forme de déprime au travail, à un sujet médiatique et à des histoires du type « Un jour, je n’ai plus pu me lever » ou encore « J’ai craqué en réunion face à mon patron ». En dehors des personnes concernées, bien souvent démunies lorsqu’il s’agit d’expliquer ce qu’elles traversent, rares sont ceux qui savent ce que le syndrome d’épuisement professionnel (autre nom du burn-out) signifie et ce qu’il engendre. »

Sources : Publié le 20/12/2017 à 08:00 par 

 

 

« Comment en sommes-nous arriver à être autant sous pression ? Quelles en sont les causes ? »

Ecouter l’émission de France Inter en podcast (à partir de la minute 17’54) du 4/01/2017.

« La pression a-t-elle changé de nature dans nos sociétés contemporaines ? D’où viennent nos exigences ? Et que faire pour, enfin, relâcher un peu la pression ? »

 Mathieu Vidard reçoit pour en parler :

En partenariat avec _Cerveau et Psycho_

Sources : franceinter.fr

Le droit à la déconnexion, c’est à partir du 1er janvier 2017

A compter du 1er janvier 2017, les entreprises de plus de 50 salariés devront ouvrir des négociations sur le droit à la déconnexion et mettre en place des dispositifs de régulation de l’utilisation des outils numériques en vue d’assurer le respect des temps de repos et de congés ainsi que de la vie professionnelle et familiale. C’est en tout cas ce qui ressort du nouvel article L2242-8 du Code du travail. Un moyen parmi d’autres de prévenir le burn-out. Selon une étude réalisée par le cabinet Technologia, 12% de la population serait en risque élevé de burn-out. Patrick Thiébart, avocat associé au cabinet Jeantet spécialisé en droit social décrypte les enjeux pour les entreprises de ce changement radical. Lire la suite

Dans cet article vous trouverez également quelques conseils sur les bonnes pratiques à mettre en place pour lutter contre l’infobésité.

Sources : Challenges 21 12 2016

 

Harcèlement et violence interne

Ce qu’il faut retenir

Les violences internes correspondent non seulement à des situations de harcèlement moral ou sexuel mais également à des situations de conflits exacerbés entre collègues, équipes de travail,…

  • Harcèlement : des spécificités à repérer :

Le harcèlement moral se caractérise par la répétition d’agissements hostiles qui ont pour but ou conséquence une dégradation des conditions de travail susceptible d’affecter la dignité, la santé et le devenir professionnel de la personne. Il peut être une pratique individuelle. Il peut s’agir également d’une pratique plus organisée, s’inscrivant dans une politique de gestion de l’entreprise.

Tout conflit interne, tout désaccord non réglé dans le travail ne doit donc pas être systématiquement assimilé à du harcèlement.
Rappelons que les harcèlements moral et sexuel sont interdits et réprimés par le Code du travail et le Code pénal.

Sources : INRS

 

Risques psychosociaux : Réglementations

Réglementation générale :

  • Une obligation générale de sécurité incombe à l’employeur (article L. 4121-1 du Code du travail). Il lui revient d’évaluer les risques, y compris psychosociaux, et de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés. Cette obligation générale repose sur une approche globale de la prévention des risques professionnels. Lire la suite

Sources : INRS (mise à jour 16-01-2015)

Les risques psychosociaux : s’informer pour agir

  • Vous êtes chef d’entreprise, Chargée de prévention en entreprise, représentant du personnel, membre de CHSCT, médecin ou infirmière de Santé au travail, et vous recherchez des informations sur la préventions des risques psychosociaux. Retrouvez dans ce catalogue l’essentiel des supports de l’INRS.

Sources : INRS

 

Les risques Psychosociaux : 9 conseils pour agir au quotidien (Infographie)

  • Stress, harcèlement, agression, burnout… les risques psychosociaux prennent diverses formes. S’ils ne sont pas pris en compte, des conséquences peuvent apparaitre sur la santé des salariés et le bon fonctionnement de l’entreprise. Alors comment agir au quotidien ? Nos réponses en 9 conseils.

Sources : INRS

Comment repérer un état de surmenage – Interview sur France 2 de Patrick Légéron

  • Vidéo et article court 3-11-2015

 

Burn Out vers une approche de la définition médicale

Patrick Légeron – Entretien de Bichat – 6-11-2015.

  • Extrait de l’article : « Nous savons que le stress est toujours le fruit d’une interaction entre un environnement et un individu. Et le syndrome de burn-out ne survient pas chez n’importe qui, mais beaucoup chez ceux qui vivent leur relation au travail, à l’activité, comme un combat… Et une drogue. Ceux qui sur-investissent leur travail. »
  • Publication de son livre  » Stress au travail – un enjeu de santé »  Patrick Légeron fait le point sur le stress au travail, ce véritable enjeu de santé, et détaille les stratégies efficaces à mettre en place pour ne pas se laisser entraîner vers l’épuisement ou la dépression, pour éviter cette souffrance humaine et ce gâchis économique.

 

Se restaurer au travail
« Comment bien manger pour vivre mieux, plus sainement et peut-être plus longtemps ? Comment lutter contre les maladies dites de civilisation ? Telle sont les préoccupations qui gagnent du terrain auprès des consommateurs conscients des méfaits de la société moderne en ce domaine. » lire la suite de l’article